Croqueurs et croqués….

Avouons-le, Paris serait un tout petit moins Paris sans ces icônes inamovibles de la culture touristique….

Eternellement installés entre loufiats à canotier et tables aux nappes Vichy, ils portraiturent, caricaturent, peignent et haranguent les hordes de badauds dans toutes les langues….

Sur quelques centaines de mètres pavés, une myriade de Sacré-cœur colorés, une nuée de portraits d’enfants et de caricatures de Bourvil…..

Et ces modèles d’un instant, le regard suspendu, le temps de quelques coups de crayon plus ou moins inspirés, dessinant plus le souvenir d’un passage qu’un visage….

Certains peintres admirent leur technique, celle de l'instantané.....
Comme ces images....

croqueur_a

croqueur_fatigu__a

croquee_dans_la_foule_a

croqueuses_a

croqueur_japonais_a

arlette2_a

Et, pour ne pas faillir au folklore, tout ça se finit en chansons avec Arlette la tourneuse !
(et provoque des grattements de nez… Une petite allergie ?)