Etrange comme un simple cadrage peut inspirer parfois de drôles de choses…

En prenant la photo, j’ai immédiatement pensé à Dietrich Von Choltitz…
...Bien sur ce nom ne dit peut-être plus rien à beaucoup aujourd’hui mais un amoureux de Paris ne pourra et ne devra jamais l’oublier….

Le 07 Aout 1944, il est nommé gouverneur général de Paris par Hitler… Il s’installe à l’Hôtel Meurice, somptueux bâtiment situé face aux Tuileries.
L’armée allemande connaît déjà la débâcle après les débarquements alliés en Normandie.
Quelques jours après sa nomination, il reçoit l’ordre de détruire les infrastructures parisiennes, y compris la plupart des monuments, pour l’impact psychologique…
Mais, fin lettré et très amoureux de la culture française, il s’y refuse catégoriquement et désobéit.
Alors même que l’armée allemande est forte de 20000 hommes et de dizaines de chars sur la Capitale, face à une résistance aussi acharnée que démunie.

Il gagne du temps (en faisant poser toutes les bombes mais sans donner d'ordre de les faire sauter) et se rend prisonnier auprès du Général Leclerc, qui vient de libérer la ville le 25 Aout….

Une légende prétend qu’Hitler en personne l’aurait appelé, fou de rage, en lui demandant :
« Steht Paris in Flammen ??? »  « Paris brûle-t-il ??? »
Célèbre question qui donnera son titre à l’un des plus beaux films de René Clément…

Il meurt en 1966 et est enterré à Baden-Baden, base alliée en Allemagne, en présence de dignitaires français, reconnaissants de son geste fou et courageux….

Soyons-le aussi car l’inhumanité d’une guerre est parfois adoucie par les actes d’hommes comme lui….
Un Juste, à sa manière...

Et Paris sera toujours Paris….


defi06_0891A

(Défistival, équipe du Burn Crew)

Chers Tous et Toutes, désolé d'avoir si peu de temps pour répondre à vos mails, faire coucou sur vos blogs, faire quelques pas avec vous....