Ah ben parlons-en, du cul de Bertha !
J'ai eu l'honneur d'y habiter quelques années...

Rond comme un ballon, avec une magnifique fossette à champagne, que j'ai rempli tant et plus de bulles légères pendant qu'elle riait aux éclats en me suppliant d'arrêter de laper !
Il était moelleux et si ample comme l'édredon des petits matins givrés de Montmartre...
Il était si doré que j'y aurais écrit notre vie à l'encre de Chine, en prenant tout mon temps et que je l'aurais relu en braille, indéfiniment... Calligraphie callipyge...
Il était si doux que je le caressais même en rêve pour mieux m'éveiller à ses côtés, encore plus rêveur....
Il était beau à être chanté par Brassens et peint par Rubens...."

"Eh M'sieur? "

"Hein! Quoi?"... Sursaut

"Terminus ! Faut descendre !"

"Oh! Merci ! Désolé..."

"Eh m'sieur?"

"Oui?"

"Vous parlez en dormant"... Sourire




cul_bertha1668A


Bon, pourquoi je racontais ça, moi??
Ah oui !
Savez-vous comment s'appelle maintenant cette  impasse du 3ème arrondissement, qui abrite un très joli petit musée et un nouveau jardin parisien, au jeune marronnier célèbre?

(je sais, j'aurais pu faire un effort d'illustration mais il y a des yeux innocents qui passent sur ce blog...)

***

Ecrit à la manière d'une "bluette" de NathPointG, une révélation littéraire par son formidable recueil de petites nouvelles acides "Ils s'aiment" (aux éditions Amalthée) !!