salon_agri_290208_7775A

... Après la nocturne...

Grace à Fréderika, bibliothécaire-vachophile de coeur, j'ai eu la chance de pouvoir rester au Salon après que les derniers badauds aient été poussés dehors par un service d'ordre un peu nerveux...

Alors, je déambule dans les allées presque désertes, et comme en un film de Fellini, croisant ça et là des scènes d'une vie feutrée, au milieu des bêtes couchées et des hommes qui ripaillent après la plus longue journée du Salon, une fois les petits rendus à leur mères nourricières...

Des enfants prennent la pose pour la photo-souvenir, un sculpteur montre ses esquisses sur un incroyable cahier parcheminé, un couple s'ébouillante de désir, un accordéon est sorti de sa sacoche et....

....Au détour d'une allée, telle Europe enlevée par Zeus transformé en taureau, une jeune fille chevauche majestueusement un monstre d'une tonne et demie...
la scène est saisissante et gracieuse à la fois, la petite troupe autour retient son souffle...

Mais trêve de mots....


salon_agri_290208_7696A

***

salon_agri_290208_7762A

***

salon_agri_290208_7765A

***

salon_agri_290208_7769A

Celle qui murmure à l'oreille des vaches, Frédérika...

***

salon_agri_290208_7790A

***

salon_agri_290208_7727A

***

salon_agri_290208_7749A

***

La photo que je n'ai pas osé faire :
un jeune homme est couché sur une  vache...  Il lui caresse la tête, lui parle doucement...  Je suis suffisamment prêt pour l'entendre pleurer mais pas pour comprendre ce qu'il lui dit...
Puis arrive un groupe, déjà bien éméché.  il se relève, un peu confus. Nos regards se croisent.
Je m'éloigne...

***

Et pour nous aussi, il est l'heure d'aller rejoindre notre étable...!

salon_agri_290208_7800A

***

Egalement dans l'album dédié.

*