Les habitués de la gare de Rouen le connaissent bien... Une éternelle couverture sur le dos, une tignasse qui n'a pas vu un peigne depuis l'invention du gel coiffant fixation béton...

C'est Alain... 

Mais Alain est aussi un artiste. Un artiste unique en son genre... Car Alain grave les portes et les murs et ça donne ceci...

Dans le métal, le bois ou la pierre, Alain grave des suites de mots. Des mots qui se chevauchent, s'enchevêtrent, s'entrechoquent...

Des mots qui hantent surement son cerveau psychotique. Des mots qui disent son histoire et sa perception du monde qui l'entoure.  

Alain vous oblige à prendre son temps pour lire, pour déchiffrer ce qui ressemble de loin à une soupe de lettres et de près, à des centaines de références à l'actualité, personnages célèbres ou non, de lieux...

Parmi ces lieux, on lit à plusieurs reprises "Vinatier"... Comme l'un des plus grands hopitaux psychiatriques de France...

 

alain 4000nA

*

 

alain 3977nA

*

 

alain 4013nA

*

 

alain 3983nA

*

 

alain 4008nA

 

alain 3980nA

*

 

alain 4004nA

*

 

alain 3991nA

*

 

alain 4001nA

*

 

alain 4014nA

*

 

alain 4009nA