Quand l'actualité brûlante se télescope avec les peines de coeur de ma voisine de palier... 

Je précise que cette déclaration est parfaitement véridique. 

Cette jolie pancarte est restée toute la journée du dimanche 12 Janvier sur la porte mitoyenne de la mienne. Losrque nous sommes rentrés le soir, elle n'y était plus... 

Alors, est-il revenu (et est resté)?  Ou bien a-t-elle considéré que c'était bel et bien perdu et qu'il ne valait même pas le rouge à lèvres qui a servi a marquer ces quelques mots désespérés ? 

Je ne le saurais peut-être jamais mais j'ai vécu un joli moment d'irruption poétique, comme je les aime... 

 

voisine 1859nA