Le festival de la Coulée douce nous a encore réservé de bien belles surprises cette année, pour sa 15ème édition ! 

Et notamment cette magnifique déambulation de la Compagnie Une Peau rouge, intitulée  "Tleta". 

"Tleta" veut dire trois en arabe. 

Trois comme 3 générations d'immigrés algériens. 

Du grand-père débarqué de son bled et envoyé directement à Verdun en passant par le fils, reconstructeur de nos villes après-guerre et contraint au silence total et à la transparence absolue, par crainte du racisme ordinaire et des ratonnades pour finir avec le petit-fils, de la génération "Touche pas à mon pote", qui se faisait appeler Gino ou Luigi pour pouvoir rentrer en boîte et avoir un minimum de vie sociale...  

L'acteur, Djamel Afnaï, est un conteur fabuleux, distillant avec enthousiasme et humour une poignante émotion, dans une mise en scène étonnante... 

Il questionne finement le rapport à la mémoire immigrée, celle qu'on passe sous silence parce que douloureuse pour des millions de personnes, celle qui fait dire au conteur: "faut-il avancer pour oublier ou oublier pour avancer"... 

 

1 tleta 2285nA

*

 

2 tleta 7998nA

*

 

3 tleta 2287nA

*

 

7 tleta 8013nA

*

 

8 tleta 8020nA

*

10 tleta 2321nA

*

 

13 tleta 8036nA

*

 

15 tleta 8047nA

*

 

16 tleta 2320nA

*

 

18 tleta 2335nA

*

19 tleta 8053nA

*

 

 

20 tleta 8057nA

*

 

21 tleta 8059nA

*

 

23 tleta 2347nA

*

La compagnie Une Peau rouge: clic

L'édition 2014 du festival de la Coulée douce: clic

Et à bientôt pour d'autres images de ce festival que j'apprécie beaucoup.