Ou la chronique d'une catastrophe annoncée... 

Grilles défoncées et éventrées, ployant sous le poids de centaines de milliers de cadenas (on parle de 54 tonnes au total !), lampadaires disparus, un vendeur de cadenas tous les 3 mètres, des tonnes de clés jetées à la Seine, tiges métalliques à hauteur d'oeil d'enfant, trous béants donnant sur directement sur la Seine, ... 

Ce qui semblait charmant il y a encore quelques années se transforme en catastrophe urbaine car la mode des "cadenas d'amour", loin de se calmer, s'intensifie et commence à recouvrir tous les ponts et monuments pouvant les accueillir... 

Depuis la chute d'une grille entière au mois de Mai, la Mairie de Paris dit réfléchir à la façon d'enrayer ce phénomène sans pour autant l'empêcher, car c'est aussi cela l'image "so romantic !!" de la Ville-Lumière ! Et notamment en mettant à disposition du public des "arbres à cadenas", comme c'est le cas à Moscou par exemple. 

Mais alors qu'elle se dépêche de le faire avant qu'un véritable drame n'arrive sur cette passerelle ! 

Pour l'instant, sa seule proposition concrète est de favoriser les selfies plutôt que l'accrochage de cadenas... Et dire qu'un type est payé pour pondre ça... 

Et surtout qu'elle arrête de remplacer les grilles détruites par des grilles identiques !! Il ne se passe que quelques jours avant q'elles ne disparaissent à nouveau sous les cadenas d'amour !! 

 

pont arts 8954nA

*

 

pont arts 8956nA

*

 

pont arts 8958nA

*

 

pont arts 8967nA

*

 

pont des arts 2914nA

*

 

cadenas7017nom

*

Un site, ouvert par 2 jeunes parisiennes d'origine américaine, est même spécialement consacrée à cet inquiétant phénomène:

No love locks